banner

Lorsque vous souffrez de schizophrénie, votre vision du monde peut être différente de celle de votre entourage. Vous pouvez, dans certains contextes, entendre, voir, sentir ou ressentir des choses qui ne sont pas vécues par les autres (hallucinations).
Vous pouvez également constater que vous avez des pensées confuses qui parfois peuvent être effrayantes, comme croire que les gens lisent dans votre esprit, peuvent vous contrôler et donc vous nuire. Cette déformation de la réalité du monde environnant peut vous amener à avoir peur, créer de l’anxiété et de la confusion qui, dans certains cas, peut avoir beaucoup d’impact sur votre entourage.1,5

Votre vie va donc changer mais ne doit pas être stoppée par la maladie.


La schizophrénie est l’une des maladies mentales les plus fréquentes dans le monde.
Près de 1% de la population mondiale adulte (environ 24 millions de personnes) souffre de schizophrénie, toutes formes confondues. En France, 600 000 personnes souffrent de schizophrénie mais seules 400 000 sont diagnostiquées.10,12

Elle touche des individus de toute origine ethnique, culturelle et de tout statut socioéconomique.
Classiquement, autant d’hommes que de femmes sont affectés, mais on note un déclenchement de la maladie plus précoce chez les hommes.11,13
Il s’agit donc d’une maladie chronique que vous pouvez (comme pour les autres maladies chroniques) apprendre à mieux connaître, comprendre et gérer dans le but de contrôler son impact sur votre vie quotidienne.

La schizophrénie survient le plus souvent chez les jeunes, au cours de l’adolescence ou au début de la vie adulte, généralement entre l’âge de 18 à 35 ans1.
Exceptionnellement, elle peut apparaître pendant l’enfance (schizophrénie juvénile) ou après l’âge de 30 ans (schizophrénie à début tardif).

L’apparition de schizophrénie peut être très progressive ou très soudaine.

Lorsqu’elle apparait progressivement, la maladie se manifeste de façon si insidieuse et graduelle que les personnes qui en sont atteintes, ainsi que leurs proches, prennent parfois plusieurs années à s’en rendre compte et obtenir un diagnostic.1

 

 

REFERENCES

Dans cette section